Matthieu Ricard

Matthieu Ricard1Fils de l’académicien Jean-François Revel (né Ricard), Matthieu Ricard est devenu moine bouddhiste en 1979 et vit depuis plus de quarante ans au Népal, en particulier au monastère de Shechen, où il a rencontré ses maîtres spirituels tibétains avec lesquels il s’est formé à la pratique du bouddhisme. Il est un des proches conseillers du Dalaï-lama et son interprète pour le français depuis plus de 30 ans.
Auteur d’une thèse en génétique cellulaire à l’Institut Pasteur, menée sous la direction du Pr François Jacob, prix Nobel de médecine, Matthieu Ricard demeure un scientifique de formation qui ne cesse de multiplier les rencontres entre la science et le bouddhisme.

Depuis une quinzaine d’années, il a rejoint le Mind and Life Institute, un institut américain créé sous l’impulsion du Dalaï-lama pour favoriser le dialogue entre la science et le bouddhisme. Il « prête » ainsi régulièrement son cerveau à la science, et après les universités de Princeton, Berkeley et Wisconsin-Madison aux Etats-Unis ou le Centre de neurosciences de l’Inserm à Lyon, c’est avec l’équipe du Coma Science Group à l’ULg/CHU de Liège qu’il a poursuivi récemment des études sur les corrélats neuronaux d’un cerveau au repos, lors de ses propres séances de méditation.

Matthieu Ricard est l’auteur de nombreux ouvrages, qui traduisent aussi sa volonté d’ouverture du bouddhisme à d’autres disciplines. Avec son père, il a publié en 1997 Le Moine et le Philosophe (Nil). En 2000, c’est avec l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan qu’il publie L’infini dans la paume de la main (Nil). En 2012, il participe à l’ouvrage collectif Un nouveau monde en marche (Ed. Yves Michel), aux côtés de Christophe André, Jean Ziegler, Jean-Marie Pelt et Pierre Rabhi, avec une préface signée de Stéphane Hessel.

Les ouvrages de Matthieu Ricard sur le bouddhisme, le bonheur et la méditation sont traduits dans le monde entier. En 2003, il publie Plaidoyer pour le bonheur (Nil) suivi du conte spirituel La Citadelle des Neiges (Nil, 2005), L’art de la méditation (Nil, 2008), Plaidoyer pour l’altruisme (Nil, 2013) et Plaidoyer pour les animaux (Ed. Allary, 2014).

Matthieu Ricard se présente aussi comme photographe, réalisant depuis plus de quarante ans les portraits des maîtres spirituels du bouddhisme et montrant la vie simple du quotidien dans les monastères au Népal et au Tibet, dans des paysages de toute beauté.

Matthieu Ricard est à l’origine de la fondation Karuna Shechen, qui a pour objectif de porter des projets humanitaires et éducatifs auprès des populations défavorisées d’Inde, du Népal et du Tibet.

 

Quelques références utilisées pour la rédaction de cette notice