Forme des résultats

  • Avis citoyen écrit
  • Présentation et discussion des résultats par des citoyens : devant les parties prenantes au Palais Provincial ; devant le public lors d’un évènement de clôture à la Maison de la Culture d’Arlon ; devant les partenaires européens dans le cadre du Parlement Citoyen de niveau Européen
  • Valorisation du processus via les réseaux sociaux et la plateforme internet
  • Transfert des savoirs et compétences aux partenaires européens via le réseau RURENER des collectivités rurales engagées dans une politique de l’énergie
  • Valorisation scientifique par l’équipe SEED sous forme d’articles, interventions, etc.

Portée géographique

  • Niveau provincial : Le projet accompagne la Province du Luxembourg dans sa démarche de transition énergétique. Il vise à couvrir l’ensemble du territoire, que ce soit à travers le mode de sélection des citoyens participants, le choix des experts ou les études de cas présentées lors des débats. Par ailleurs, il s’articule à la dynamique PEPS-Lux (Province à énergie positive) lancée par la Province. Cette dernière part du constat que les communes doivent jouer un rôle majeur dans la réappropriation par l’ensemble des citoyens, élus et acteurs économiques des questions environnementales et la mise en œuvre concrète d’actions de réduction des consommations d’énergies et de production d’énergies renouvelables. Cela se traduit par des actions privilégiant le local et le durable (mise en place de réseaux de chaleur, comptabilité énergétique, campagnes d’isolation de toiture, etc.).
  • Niveau régional : Le projet répond à la demande de la région wallonne de développer la participation citoyenne. La région est pionnière dans le domaine (Panel Quel Brabant Wallon pour demain ? en 2003, panel sur l’avenir de la ruralité en 2007, plateforme communale des quartiers de Sambreville en 2000, etc.). Aujourd’hui, la région cherche à amplifier la participation. Au cours de l’année 2014, les députés ont déposé des propositions de décrets spéciaux relatifs à la mise en place de la consultation populaire. L’objectif est de permettre aux élus et/ou aux citoyens de demander une consultation populaire sur un sujet précis.
  • Niveau fédéral et européen : Le projet s’inscrit dans une dynamique fédérale et européenne de transfert des savoirs et des compétences. Il sert d’exemple aux territoires partenaires impliqués dans le réseau RURENER des petites collectivités rurales engagées dans une politique intégrée de l’énergie au niveau local. En décembre 2015, tous les partenaires enverront des citoyens à Paris à l’occasion de la Conférence des Nations-Unies sur le Climat. Ils se réuniront en un Parlement Citoyen de niveau Européen. Les citoyens luxembourgeois présenteront également leurs travaux dans le cadre de la délégation wallonne. En juin 2016, à l’occasion de la semaine de l’énergie, ce parlement de niveau européen se réunira de nouveau à Arlon pour débattre des politiques énergétiques européennes.

Publics visés

Le Parlement s’adresse à l’ensemble des citoyens du territoire à travers différents dispositifs :

  • Des citoyens tirés au sort représenteront la Province. Le tirage au sort permettra de toucher la population dans toute sa diversité (géographique, professionnelle, culturelle…). Des dispositifs spécifiques sont prévus pour atteindre les publics difficiles d’accès ou marginalisés (sans emploi, jeunes, femmes, travailleurs frontaliers, etc.). Enfin, une partie de recrutement se fera sur auto-sélection, afin de mobiliser des personnes motivées.
  • Pour le grand public, des conférences ouvertes auront lieu chaque semaine sur le site de l’ULg pendant toute la durée du processus. Des activités culturelles en lien avec l’environnement (projection de films, exposition photos, ateliers de Land Art, etc.) seront proposées à la Maison de la Culture d’Arlon.
  • Les acteurs socio-économiques (opérateurs publics, entreprises, asbl…) seront mobilisés en amont (atelier de travail destiné à hiérarchiser les thèmes prioritaires), pendant le processus (en tant qu’intervenants lors des débats) et en aval (discussion des résultats avec les citoyens).
  • Les générations futures : Cette mobilisation citoyenne doit stimuler la démarche de la Province dont les objectifs, plans d’action, couvrent plusieurs décennies.
Partager surShare on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn