Raphaël LIEGEOIS
Quels outils mathématiques pour explorer la conscience ?

[fontawesome icon= »caret-right » circle= »no » size= »small » iconcolor= »#000000″ circlecolor= » » circlebordercolor= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″]ULg, Faculté des Sciences Appliquées, Université de Liège

[fontawesome icon= »caret-right » circle= »no » size= »small » iconcolor= »#000000″ circlecolor= » » circlebordercolor= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″]Titre de thèse : Multimodal and temporal models for brain imaging.

[fontawesome icon= »caret-right » circle= »no » size= »small » iconcolor= »#000000″ circlecolor= » » circlebordercolor= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″]Les mécanismes sous-tendant la conscience chez l’homme restent largement incompris. Mon objectif est de proposer des modèles mathématiques de l’activité cérébrale qui permettront de mieux interpréter les données d’imagerie provenant de patients dans différents états de conscience. Le choix du modèle devra s’appuyer sur la nature même de l’activité cérébrale, et mène donc à des questions d’ordre mathématique, mais aussi philosophique voire anthropologique.

[fontawesome icon= »caret-right » circle= »no » size= »small » iconcolor= »#000000″ circlecolor= » » circlebordercolor= » » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″]Contact : Raphaël Liégeois

[youtube id= »gJoGtBQXdMA » width= »600″ height= »350″ autoplay= »no » api_params= » »]