Edwine GOLDONI
Le bénévolat à l’épreuve de la professionnalisation des entreprises

UCL, Institut de recherche en sciences psychologiques

Titre de thèse : Plus compétents mais moins sociables? Analyse psychosociale du rôle de la professionnalisation des entreprises sociales dans les relations entre bénévoles et salariés et leurs conséquences au travail

Ces dernières années, le bénévolat a suscité un intérêt croissant au sein de la recherche en psychologie du travail et des organisations. Cependant, la thématique des relations de travail entre bénévoles et salariés est resté, à notre connaissance, peu étudié. Par ailleurs, les études sur l’entreprenariat social montrent que les entreprises sociales (ES) se professionnalisent, notamment à travers un ajustement de leurs pratiques managériales. Dès lors, ce changement organisationnel est susceptible d’affecter les rôles professionnels et de créer de la tension entre travailleurs rémunérés et bénévoles au sein des ES.  Dans ce contexte, l’objectif de mes recherches est de mieux comprendre l’influence de la professionnalisation perçue des ES sur l’image des bénévoles (p. ex. stéréotypes), la qualité des relations avec les salariés (p. ex. émotions, tensions et concurrence) ainsi que les attitudes et le bien-être au travail (p. ex. satisfaction, intention de continuer et conditions de travail).

Contact : Profil LinkedIn

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone