Anne-Sophie DE CLERCQ
Parler une langue étrangère, mais pas comme une vache espagnole !

UMons, Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation

Titre de thèse : Étude de la réalisation des sibilantes non voisées du français, de l’espagnol et du catalan langue seconde

Ma thèse est consacrée à la question de l’apprentissage d’une langue seconde. Elle se centre sur l’acquisition et la modification de la perception et de la production des fricatives sibilantes non voisées (le « s » de « souris » et le « ch » de « chat ») en français, en espagnol et catalan langue étrangère. À travers l’étude acoustique de la réalisation de ces sons particulièrement difficiles à articuler, je tente de déterminer comment et pourquoi un locuteur non natif peut parvenir ou non à les percevoir et à les produire dans une langue autre que la sienne. Les enjeux sont multiples : analyser les caractéristiques acoustiques des fricatives sibilantes non voisées ; comprendre les mécanismes psycholinguistiques et articulatoires impliqués dans l’apprentissage d’une langue étrangère ; et, surtout, étendre les avancées issues de ces deux préoccupations centrales à d’autres domaines tels que la rééducation langagière ou la production artificielle de parole.

Contact : Profil Linkedin

 

 

 

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone