Fabrique des métropoles et recomposition des territoires

Qualité de vie, cohésion sociale, démocratie, développement économique et préservation de l’environnement constituent les principaux enjeux des villes européennes. Afin d’apporter des réponses à ces défis majeurs, de nouvelles formes de gouvernance territoriale ont émergé pour appréhender les régions urbaines dans leur ensemble. En effet, les villes se sont profondément transformées au cours des 20e et 21e siècle : plus étendues, plus peuplées, plus diffuses, plus fragmentées, les territoires urbains ont largement débordé les limites communales et interrogent la capacité des acteurs à mener ensemble des projets intégrés à la bonne échelle.

Ce contexte de forte tension entre, d’une part, l’évolution des territoires urbains et leurs enjeux et, d’autre part, les structures politico-administratives héritées de l’histoire ont, partout en Europe, entraîné des innovations de gouvernance pour développer des services publics et des réseaux techniques performants, pour coordonner le développement et renforcer les solidarités intraurbaines, pour assurer la mise en œuvre de projets, etc. L’expérience des villes européennes démontre que ces processus sont polymorphes et continus, ponctués de moments de rupture et de phases de relative stabilité, toujours complexes et spécifiques aux territoires dans lesquels ils s’inscrivent.

Ces nouvelles formes de gouvernance posent invariablement les questions de leur efficacité dans la réponse qu’ils apportent aux enjeux urbains, de leur capacité à mener des projets et à atteindre des objectifs concrets, de la définition de leur échelle d’action en adéquation avec les défis à relever, de leur légitimité et de leur représentativité.

Gouvernance métropolitaine à Liège et supracommunalité

Liège ne fait pas exception, et de nombreuses structures intercommunales ont été créées afin de gérer et développer des réseaux techniques et des services publics d’intérêt communal. La Province de Liège a également restructuré son action pour développer des projets supracommunaux, et les bourgmestres de l’arrondissement de Liège se sont associés au sein d’une conférence des élus aux ressources limitées. Toutefois la plus grande région urbaine de Wallonie n’a jamais été dotée d’une institution spécifiquement urbaine permettant à la fois d’assurer son développement urbain et une représentation démocratique directe, dans un contexte socio-économique tendu.

Cette réflexion menée depuis les années 1960 sur fond de solidarité urbaine, ensuite profondément marquée par la fusion des communes en 1977 et reformulée sous l’angle de l’inscription européenne de la métropole liégeoise, demeure particulièrement pertinente au regard de la situation socio-économique de l’agglomération, de ses projets majeurs et du contexte de ses acteurs locaux. Plus de 80 ans après la création du Grand Liège, 50 ans après le colloque de la Jeune Chambre Économique ayant réuni citoyens, chercheurs et politiques autour de l’avenir de l’agglomération, 10 ans après l’étude prospective de Futuribles autour des acteurs liégeois, la question demeure posée : quel modèle de gouvernance urbaine pouvons-nous déployer à Liège pour assurer le développement d’une région urbaine solidaire, attractive et durable ?

Un colloque pour et par les acteurs

C’est autour de cette question que se tiendra un colloque à l’Université de Liège du 24 au 25 novembre 2017, associant chercheurs, praticiens, citoyens et politiciens autour d’une réflexion fondée sur la recherche multidisciplinaire dans ce domaine, l’échange d’expériences internationales et locales, et le débat citoyen. L’évènement s’inscrit dans le cadre du bicentenaire de l’Université de Liège et est co-organisé par l’ULiège et Urbagora.

Comité d’organisation

  • Pr. Bernard RENTIER, président
  • Dr. Hassan BOUSETTA
  • M. Christophe BREUER
  • M. Fabian CULOT
  • Pr. Jean ENGLEBERT
  • Pr. Jean-Marie HALLEUX
  • M. Jean-Claude LAHAUT
  • M. Philippe LAWSON
  • Dr. Zoé LEJEUNE
  • Dr. Alain MALHERBE
  • M. Laurent NISEN
  • M. Jean-Christophe PETERKENNE
  • M. François SCHREUER
  • Pr. Jacques TELLER