Liège, la culture et le Chœur Universitaire

2010 fut une année exceptionnelle !

requiem

Requiem de Mozart
Cantate du Phénix de Hans André Stamm

Avec

Anne Cambier
Sabine Conzen
Scarlett Mawet
Stefan Cifolelli
Roger Joakim

et

Hans-André Stamm, grandes orgues
Isabelle Corten, illuminations
Julien Pavillard, conseiller artistique

 Des dizaines d’artistes liégeois ont rappelé au monde entier que Liège est un bouillon de culture, de savoir et de créativité. Réunis sous le sigle « Liège, Métropole culture 2010 », les artistes, génies des arts plastiques, de la musique, de la danse ou encore du théâtre, ont placé liège tout en haut de l’affiche, révélant l’immensité de son patrimoine créatif. Nul besoin d’être labellisé officiellement et pompeusement « capitale culturelle européenne »… Liège, avec son histoire et son patrimoine, ses créateurs d’hier et d’aujourd’hui, est de facto, une capitale culturelle.

Le Chœur Universitaire devait être partie prenante de « Liège, Métropole culture 2010 »! Le Chœur Universitaire le fut. « Son & lumière, soirées fantastiques à l’église Saint-Jacques » fut le projet phare du Chœur les 20 et 21 mai 2010.

Dans une démarche purement culturelle, le Chœur a célébré le vaisseau patrimonial qui l’accueille depuis tant d’années pour ses concerts : l’admirable église Saint-Jacques.
Plus que célébrer, il s’agissait de « vivre avec », d’ être dans le ventre du vaisseau et de respirer avec lui.

Fait unique, grâce à la musique et à la lumière, le vaisseau séculaire est devenu acteur de ces deux soirées fantastiques, révélant aux 2000 spectateurs ses splendeurs connues et parfois secrètes.  La lumière fut le pont, le trait d’union, entre musique (Requiem de Mozart et Cantate du Phénix de Hans André Stamm) et architecture du lieu. Révélant voûtes, ogives, statuaire, buffet d’orgue ou encore textures des matières sonores et matérielles, la lumière s’est fondue dans la musique pour donner au lieu l’image d’un amnios que l’on ne veut pas quitter.
Cette homéostasie, fusion parfaite, moment grandiose et mémorable, fut le résultat d’un travail passionnant entre Isabelle Corten (architecte et spécialiste de la lumière) et Patrick Wilwerth.

Isabelle et Patrick, en réunissant leur talent et leur passion, ont créé un moment unique, ce moment où l’on se trouve face à soi-même et au néant, ce moment où beauté, force et sagesse provoquent le dépassement et l’extase. « Liège, Métropole culture 2010 » devait révéler l’immensité de Liège.
Le Chœur Universitaire y a contribué.

Benoît Hons

 

Photos © Isabelle Corten
Partager...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail to someone